Lexique

    Cystite

    La cystite est une inflammation de la vessie qui concerne principalement les femmes. Cette inflammation est causée par des bactéries qui remontent dans l'urètre jusqu'à la vessie. En cas de cystite, il est recommandé de boire beaucoup d’eau afin de nettoyer les voies urinaires. Pour votre hygiène intime, il est conseillé d’utiliser un soin lavant qui calme les irritations. Si les symptômes persistent, nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Dermatite atopique

    La dermatite atopique touche environ 15 à 20 % des bébés. Il s'agit d'une forme d'eczéma qui se déclare en général 3 à 6 mois après la naissance. Elle s’accompagne de rougeurs, démangeaisons, peau sèche. Dans certains cas, des suintements peuvent exister, et des croûtes apparaître. Même si elle est plus rare, la dermatite atopique touche aussi les adultes. En cas de dermatite atopique, il est conseillé d’éviter les soins lavants agressifs non adaptés et de privilégier les soins lavants sans savon sous forme de pain ou de mousse. Après la toilette, il est recommandé de se sécher sans frotter par tamponnement et d'appliquer des soins apaisants. Nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Erythème fessier

    L’érythème fessier est une inflammation de la peau des fesses fréquente chez les nouveau-nés en raison du contact avec les couches mouillées. En cas d’érythème fessier, il est conseillé de changer le plus souvent possible les couches (au moins 8 fois par jour), afin que les fesses restent propres et le plus souvent sèches. Il est aussi recommandé d’appliquer un soin qui absorbe l’humidité, protège l’épiderme de la couche et apaise. Si les symptômes persistent, nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Intertrigo

    L’intertrigo est une affection cutanée se caractérisant par une inflammation au niveau des plis (aisselle, aine, nombril, sous les seins, plis inter-fessiers) favorisée notamment par la transpiration excessive. L'érythème fessier du bébé est un intertrigo. En cas d’intertrigo, il est conseillé d’utiliser des soins absorbant l’humidité, protégeant l’épiderme et apaisant les irritations. Nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Leucorrhées (pertes blanches)

    Les leucorrhées correspondent à des pertes blanches. Ces sécrétions de la muqueuse vaginale et des glaires cervicales sont présentes à l'état normal. Si ces pertes blanches vous gênent, vous pouvez utiliser des lingettes intimes douces pour vous rafraîchir et vous nettoyer en douceur à tout moment. Lorsque les pertes blanches deviennent anormalement abondantes, colorées ou malodorantes, elles sont le plus souvent résultat d’une infection vaginale bactérienne, mycosique ou parasitaire. Dans ce cas, il est plus que conseillé de consulter un médecin.

    Ménopause

    La ménopause est une période durant laquelle les ovaires ne sécrètent plus suffisamment d'hormones sexuelles. Cette période survient entre 45 et 55 ans et provoque l'arrêt du cycle menstruel. Pour des raisons hormonales, les femmes ménopausées sont les premières concernées par la sécheresse vaginale. Il est important de réaliser sa toilette avec un soin doux adapté, en ne dépassant pas deux toilettes par jour.

    Mycose

    Une mycose est une affection provoquée par des champignons ou des levures. De nombreux facteurs peuvent favoriser les mycoses vaginales : pilule et traitements progestatifs, traitements antibiotiques, douches trop fréquentes, sous vêtements synthétiques, pantalons trop serrés… En cas de mycose vaginale ou vulvaire, il est conseillé d’utiliser en complément du traitement prescrit par votre médecin, un soin lavant au pH alcalin qui permet de réduire la prolifération des champignons. En cas de persistance des signes nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Prurit (démangeaisons)

    Le prurit correspond à une démangeaison importante. S’il perdure le prurit entraîne des lésions de grattage. Les causes du prurit sont nombreuses : maladies de peau inflammatoires, lésions dermatologiques… En cas de prurit, il est conseillé d’utiliser un soin adoucissant et calmant. Si les symptômes persistent nous vous recommandons de consulter un médecin.

    Sécheresse intime

    Les sécheresses vulvo-vaginales peuvent être liées au stress, à une mauvaise hygiène de vie (comme l’abus d’alcool ou de tabac), à la prise d’un médicament ou la prise de certaines pilules contraceptives. L’intense variation hormonale qui se produit lors de la ménopause est également une des causes principales de sécheresse vaginale. En cas de sécheresse intime, il est conseillé de réaliser sa toilette intime avec un soin lavant hydratant en ne dépassant pas 2 toilettes par jour et d’utiliser un crème apaisante. Nous vous recommandons également de consulter un médecin.

    Varicelle

    La varicelle est la maladie infantile la plus contagieuse. Causée par un virus (l’herpès), elle apparaît majoritairement entre 3 mois et 10 ans. Pour soulager les démangeaisons dues à la varicelle il est recommandé de prendre des bains chauds, d’utiliser un soin lavant adoucissant et apaisant puis sur une peau séchée d’appliquer un soin apaisant. Nous vous recommandons également de consulter un médecin.

    Vulvo-vaginites

    Les vulvo-vaginites correspondent à l’inflammation de la vulve et du vagin. Elles représentent la cause la plus fréquente des démangeaisons vulvaires chez la femme. Elles peuvent s'accompagner de pertes blanches et de douleurs pendant les rapports sexuels. Les causes des vulvo-vaginites sont des infections microbiennes, mycosiques (par des champignons) ou parasitaires. En cas de vulvo-vaginites mycosiques, il est conseillé d’utiliser un soin lavant et calmant au pH alcalin qui permet de réduire la prolifération des champignons. Nous vous recommandons de consulter un médecin.