Mycose vaginale : quels symptômes et comment limiter les risques ?

Près de 75% des femmes seraient touchées par une mycose vaginale1 au moins une fois au cours de leur vie. Et près d’une sur deux présenterait plusieurs épisodes. Vous êtes concernée ? Nous vous aidons à éviter cette infection vaginale !

 

 

Qu’est qu’une mycose vaginale ?

 

La mycose vaginale est une infection vaginale très fréquente chez la femme. Elle est due à un champignon microscopique, le plus souvent le candida albicans.

 

 

Quels sont les symptômes des mycoses vaginales ?

 

La présence d’une mycose vaginale peut être diagnostiquée par des symptômes tels que des rougeurs et des démangeaisons vulvaires importantes, souvent associées à des pertes blanches épaisses.

 

Par quoi est provoquée une mycose vaginale ?

 

Comme toutes les « zones ouvertes » de l’organisme, le vagin est composé d’un ensemble de germes protecteurs, l’écosystème bactérien, appelé flore vaginale. Toutes ces bactéries vivent en « harmonie » à condition qu’aucun facteur extérieur ne vienne perturber ce fragile équilibre. A défaut, le champignon de la famille candida – qui existe à l’état normal dans le vagin de toutes les femmes en faible quantité pourrait proliférer. Ce qui provoquerait une mycose vaginale.

 

Quels sont les principaux facteurs de risque ?

  • Une hygiène inadaptée ou un excès de toilette intime
  • La ménopause
  • Le diabète
  • La prise d’antibiotiques

Comment traiter une mycose vaginale ?

 

Le traitement repose sur la prise d’un ovule intravaginal antifongique associée à une crème antifongique (la mycose étant à la fois vaginale et vulvaire, cela évite les récidives). Seul votre médecin sera à même de vous prescrire un traitement adapté.

 

 

Quels soins complémentaires aux traitements sont recommandés en cas de mycose vaginale ?

 

L’utilisation d’un produit d’hygiène intime matin et/ou soir (à pH légèrement alcalin) est recommandée.

 

 

Quels gestes du quotidien peuvent m’aider à prévenir les mycoses vaginales ?

 

Utilisez des produits d’hygiène adaptés à l’utilisation intime au quotidien formulés sans savon et possédants un actif apaisant. Vous pouvez également recourir à une cure de probiotiques vaginaux qui vous aideront ainsi à rééquilibrer votre flore vaginale.

 

 

 

1) Sobel JD, Faro S, Force RW, Foxman B, Ledger WJ, Nyirjesy PR, Reed BD, Summers PR. Vulvo-vaginal candidiasis : epidemiologic, diagnostic and therapeutic considerations. Am J Obstet Gynecol. 1998 Feb ; 178(2) : 203-11. Review.

Dr. Gilles Brami